Imperial Tobacco se lance dans la cigarette électronique

La cigarette électronique représente un marché très important en France comme ailleurs dans le monde, si bien que des géants comme Imperial Tobacco se sont lancés.

La cigarette électronique, un marché florissant

Il faut savoir que le marché de la cigarette électronique pèse 4 milliards d’euros par an dans le monde entier, soit 300 millions d’euros rien qu’en France. En effet, beaucoup de personnes se sont mises à vapoter pour de nombreuses raisons : certains le font par effet de mode, d’autres le font dans le cadre de leur sevrage tabagique, etc. Il n’est donc pas étonnant que tout le monde veuille se ruer sur ce filon qui reste toujours très juteux même si le marché est actuellement dans une phase de légère stagnation. En effet, il faut savoir que la France compte aujourd’hui deux millions de vapoteurs, ce qui est assez conséquent.

Un produit baptisé JAI

Impérial Tobacco a donc annoncé son objectif de s’investir dans l’industrie de la cigarette électronique, notamment à travers son produit « JAI ».À terme, la firme espère s’approprier 10% du marché français notamment en proposant un produit innovant. En effet, la cigarette électronique JAI sera fournie avec un kit de voyage ainsi que deux recharges d’e-liquides offrant chacune environ 300 bouffées. Et vu le réseau de distribution dont bénéficie Imperial Tobacco, il est tout à fait possible que cette société atteigne lesdits objectifs d’ici quelques années. Par ailleurs, Imperial Tobacco prévoit également de s’étendre sur le marché italien, qui promet d’être intéressant en termes de chiffres d’affaire.

Le vapotage : la deuxième chance d’Imperial Tobacco

Pour la société Imperial Tobacco, il s’agit également d’un moyen de redorer son blason dans la mesure où son image est ternie par le fait que les cigarettes qu’elle produit causent environ 73000 décès prématurés en France chaque année. Et puisque le vapotage n’inclut ni tabac ni combustion, il n’y a aucun risque connu pour la santé. Bon nombre de personnes se servent d’ailleurs de la cigarette électronique pour arrêter de fumer, ou carrément l’utilisent en guise de substitution à la cigarette classique car c’est un moyen plus sain de fumer. L’on se demande alors si Imperial Tobacco arrivera bien à améliorer son image à travers cette nouvelle orientation et si elle arrivera à atteindre ses objectifs financiers.

 

A propos de l'auteur de cet article
Fervent utilisateur de la cigarette électronique depuis ses débuts, j'en connais les moindres facettes et me tiens informé des actualités la concernant. Je vous ferai part de mon expérience pour vous prodiguer tous les conseils utiles, pour une utilisation optimale de votre matériel. Un seul mot d'ordre : Vapotez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


8 − 7 =

Ces articles peuvent vous interesser

Cigarette électronique dans les lieux publics

La cigarette électronique dans les lieux publics, où en est-on en France ?

Publié le Achille Minne

Les mesures en matière de vapotage dans les lieux publiques ne sont pas encore prises dans notre pays. La France reste pour le moment très tolérante en la matière, même si certains bars, restaurants et autres compagnies aériennes et SNCF l’interdisent. En effet, la cigarette électronique est soumise à la bonne volonté du tenancier ou […]

Lire la suite...
academie medecine cigarette electronique

120 médecins défendent la cigarette électronique

Publié le Achille Minne

La cigarette électronique est toujours au centre d’un débat entre les pro-cigarettes électroniques et les réfractaires. Cent vingt professionnels de santé, notamment des médecins, pneumologues, tabacologues, addictologues et cancérologues, lancent un « appel en faveur de la réduction des risques du tabagisme » en soutenant la cigarette électronique. Selon leurs déclarations, vapoter est 95% moins […]

Lire la suite...